IIIPIERREDECLAIR02.jpg


© Françoise J.

III PIERRE D'ECLAIR

PIERRE D'ÉCLAIR

 

Tu seras pierre d'éclair aussi longtemps que l'orage empruntera ton lit pour s'enfuir. (René Char)

 

 

 

Que dire ? Le silence plein accomplit toute chose

Avant qu'un mot diamant ne ponctue l'achevé ;

Tant de facettes traduisent l'instant perpétué,

Écho de bruits mirés de cœur à cœur, intense.

Jamais, lors de ces comptes, un plus un valent deux.

 

Demain vaut-il d'être attendu un jour encor ?

Aucun vivant ne vit orage renoncer ;

Violence contenue, douce ou échevelée,

Éclate alors que nul hasard ne trouble la partie.

Subsister foudroyé étonne et rend paisible.

 

Platine iridié, j'obéirai aux lois

Inscrites pour l'unique chemin de l'éclair :

Susciter dans le temps l'explosion et la joie.

Tendres doigts reguidant vers l'onctueux plaisir.

Pointe forgée, tu veux où la foudre t'atteint.

 

Le lit montre la voie possible, acquise même

Aux décharges liquides qui emportent ou qui créent,

N'importe : l'éternité gardera trace des passées

Que la lumière irise l'eau coulée sur la pierre

Ou que le conflit fasse un prodige d'enfant !

 

Fuir ou lutter ? Bien provoqués ces orages

Portent l'éclair qui mue l'idée en plaisir fou.

 

bernard garrigues